Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 22:05

Interview de Catherine TERNAUX par Geneviève COMBY pour LE MATIN (SUISSE)  du 22 avril 2012

 CT.jpg

CATHERINE TERNAUX SE DEMANDE S’IL NE SERAIT PAS TEMPS DE RENONCER À CONSIDÉRER LA POLYGAMIE COMME UN CRIME. LORSQU’ELLE EST LIBREMENT CONSENTIE… 

 

« Je suis étonnée de voir à quel point la polygamie peut choquer. Ce qui me surprend, c’est l’obligation de divorcer pour se remarier. » Pour la plupart des gens, la polygamie évoque spontanément l’islam traditionaliste ou les Mormons. Pour Catherine Ternaux, l’union multiple ne se résume pas à un outil d’oppression contre la femme. Librement consentie, elle serait plus proche de la nature humaine et pas moins morale que la monogamie.

 

Auteure d’un essai, la Française jette un pavé dans la mare de l’institution matrimoniale en prônant la légalisation de la polygamie, polygynie et polyandrie comprises. A l’entendre, nous avons beau vivre dans une société relativement progressiste, nous restons prisonniers d’un vieil héritage judéo-chrétien fondé sur le contrôle de la sexualité.

 

« Beaucoup de gens mènent des vies parallèles, de fait il existe dans la société une forme de polygamie cachée», constate-t-elle. Pour autant, les infidèles, les collectionneurs, les cœurs d’artichauts sont-ils vraiment prêts à entériner leur situation devant un officier d’état civil? Sans parler de leur(s) partenaire(s)? Et si les gens divorcent, c’est peut-être aussi pour de bonnes raisons… « Un amour peut en chasser un autre, c’est vrai, mais certains n’ont pas forcément envie d’exclure brutalement une personne qu’ils aiment encore », note Catherine Ternaux, qui se défend de dresser un portrait idyllique de la polygamie: « Si les personnes sont consentantes, où est le délit? Je trouve curieux que la société condamne cela aussi fortement. »

 

En Suisse, la polygamie est punie par le Code pénal d’une peine privative de liberté allant jusqu’à trois ans ou d’une peine pécuniaire, observe l’avocat genevois Charles Poncet, qui ne cache pas son rejet d’une légalisation des mariages multiples: « La structure familiale monogame, soit un père et une mère, constitue un pilier de la société. C’est une structure qui résiste à peu près à tout: elle a même résisté à la génération de Mai 1968 qui prônait le sexe libre! » Bref, une digue indispensable au maintien de l’ordre social.

 

« Les réactions autour de ce sujet viennent souvent des tripes, c’est une question qui fait peur», analyse Catherine Ternaux, elle-même mariée et monogame assumée. «Le risque d’anarchie avait déjà été brandi au moment de légaliser le divorce, rappelle-t-elle. Je me doute bien que la légalisation de la polygamie n’est pas pour la semaine prochaine, ni pour tout le monde, mais pourquoi ne pourrait-on pas soulever la question? » Pour soutenir son propos, elle relève que les familles recomposées « ont déjà fait bouger nos repères ». N’empêche, comment ne pas appréhender le côté potentiellement kafkaïen de l’organisation d’une famille comprenant une brochette de beaux-pères, de belles-mères, de demi-frères et demi-sœurs… « C’est l’affaire privée de chacun, élude Catherine Ternaux. Mais on ne peut pas interdire quelque chose simplement parce que c’est compliqué. »


Charles Poncet, lui, prédit une impasse juridique. «Ça poserait des problèmes insolubles: comment réglera-t-on l’autorité parentale, les questions de succession, d’entretien en cas de séparation ? En plus, je suis persuadé que ça se ferait sur le dos des femmes!» Les exemples d’adeptes des amours cumulées que l’on cite volontiers en référence, comme Emile Zola, François Mitterrand ou le cuisinier Paul Bocuse qui partage depuis quarante ans sa vie entre ses trois compagnes, sont en effet des hommes… Pas de quoi ébranler Catherine Ternaux: « Nous vivons dans une société qui reste assez patriarcale. Je suis peut-être optimiste, mais je crois que la polygamie peut aussi être une source d’émancipation pour la femme. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lutinages - dans articles de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lutinages et sensualités
  •  lutinages et sensualités
  • : le lutinage ou polyamour est un choix de vie qui légitime une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires. Chaque amour est unique, sans hiérarchie ni rivalité entre eux. Envie d'en discuter? n'hésitez pas à laisser vos commentaires ou à m'écrire.
  • Contact

Translate my blog

Recherche

About_Love_by_Emmasj.gif

Catégories