Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 09:08

Internet vient de franchir une nouvelle étape dans la culture de la délation avec Shesahomewrecker.com ("c'est une briseuse de ménage"), un site qui permet de pleurnicher sur son sort de femme abandonnée - et surtout, qui encourage à poster un maximum de photos de l'"autre", l'amante, la nouvelle copine du mec, bref celle par qui le mal est arrivé. Ne rigolez pas les garçons : la version masculine du même site est en préparation.

 shesahomewrecker_9737.png

 

Après les scandales IsAnyoneUp et les multiples exemples de RevengePorn qui tournent au racket des internautes, c'est tout ce qui nous manquait... Notez d'ailleurs le talon en forme de trident diabolique : d'une subtilité sans failles.

 

(Au passage : le business se porte bien. On trouve pas mal de raisons ésotériques de se venger : la mère de tes enfants qui refuse ton droit de visite, l'ex qui est partie avec le chien, et le truc qui pose problème à 95% des délateurs : "cette sale pute aime le sexe". On a l'impression assez nette après cinq minutes de revenge porn que le rêve des hommes consiste à posséder des femmes abstinentes. Auquel cas, entretenir ce genre de business est une excellente manière de décourager le sexting et, euh, toute initiative sexuelle.)

 

Mais revenons à la délation entre femmes. Parce que je l'entends souvent, ça, qu'une "vraie femme" ne coucherait jamais avec un homme "pris".

 

Moi, si. Je l'écris en plus gros ? MOI OUI. Pour tout un tas de raisons :

 

1) Un homme n'est jamais "pris". On n'est pas au Moyen-Age. Sauf si vous faites porter à votre copain une ceinture de chasteté, sauf si vous lui tatouez la fesse, je considérerai qu'il est libre.

 

2) Faut pas rêver : un homme va rarement dire qu'il est en couple à une femme qu'il rencontre comme ça brièvement. La plupart du temps, on n'est pas au courant.

 

3) Ce n'est pas parce qu'un homme est en couple qu'il est sous contrat de fidélité. Je fréquente des gens plutôt traditionnels et franchement ? Ils sont traditionnellement échangistes, infidèles, en union libre, en arrangement spécial - ou pas. Mais je ne vais jamais, jamais, jamais présumer qu'un homme est fidèle sous prétexte qu'il porte une alliance.

 

4) Et si une femme pense qu'un contrat de couple implique forcément la fidélité, alors là désolée mais non. Si on ne veut pas avoir un mec qui couche ailleurs, si c'est tellement important, alors on en parle avec lui et on fait signer un contrat avec du sang et une messe noire. Des limites ça se pose. Ce n'est pas aux autres femmes de faire le boulot de l'"officielle".

 

5) Le mec est censé être fidèle, et il ne l'est pas ? Ok. Je ne suis pas responsable de sa moralité (la mienne est saine et sauve). Et je suis encore moins responsable du couple des autres.

 

6) Je couche avec des hommes consentants. S'ils sont fiancés, juste mariés, juste papa, ce n'est PAS mon problème. Ils ont un cerveau, et ils ont leurs raisons (qui souvent sont excellentes).

 

7) Je suis totalement hérissée par ce type de solidarité féminine. Ce sont les mêmes femmes qui exigent que tu prennes soin de leur couple, et qui jamais ne se bougeront à une manif féministe - on ne les verra pas défendre l'avortement ou signer une pétition pour l'égalité des chances. De toute façon quand on parle de "vraie femme" on ne peut pas être féministe (et j'entends : "vraie femme au foyer qui cuisine des petits pots pour sa portée de marmots").

 

8) Mon féminisme m'interdit, par respect pour les hommes, de leur dire ce qu'ils doivent faire. En tant que femme je vois très bien ce que c'est d'être infantilisée sexuellement : jamais je ne ferais subir la même chose à quelqu'un d'autre.

 

9) Etre féministe ne veut pas dire que j'aime toutes les femmes, que je les défends toutes, inconditionnellement. En revanche je m'engage à ne pas leur savonner la pente. Ce serait une terrible insulte si je trouvais qu'une femme est faible au point que je doive me porter garante de l'honneur de son mec. Rien que de l'écrire, au secours.

 

10) Une amante ne peut pas détruire un couple : elle peut enterrer un couple déjà mort. Ou elle peut pousser à l'ombre d'un couple parfaitement sain. Je trouve donc hallucinant de traiter une femme de "briseuse de couple". Dans quel univers un mec super heureux à la maison partirait avec une autre ? Pourquoi tournerait-il le dos à la félicité domestique ? Quand un homme part, il faut SE remettre en question (ou considérer qu'il est fou, mais une fois encore : si le mec est taré, il fallait en choisir un autre).

 

Or donc. Chère femme qui croit en la solidarité matrimoniale des "vraies femmes", chère délatrice de nanas qui ne t'ont rien fait (parce que je te jure, elles ne t'ont rien fait), je réponds à ta question : OUI, tu peux (essayer de) coucher avec mon mec. Ce n'est pas à toi que j'en voudrai. Jamais. Je pourrai te croiser le lendemain et te sourire. (Je le dis d'autant plus facilement que je ne manque pas d'occasions de le voir se faire dragouiller.)

 

La fidélité de mon mec, c'est le problème de mon mec, et je serais une bien mauvaise copine de la laisser entre les mains de trois milliards d'inconnues.

article paru sur www.gqmagazine.fr/

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lutinages - dans articles de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lutinages et sensualités
  •  lutinages et sensualités
  • : le lutinage ou polyamour est un choix de vie qui légitime une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires. Chaque amour est unique, sans hiérarchie ni rivalité entre eux. Envie d'en discuter? n'hésitez pas à laisser vos commentaires ou à m'écrire.
  • Contact

Translate my blog

Recherche

About_Love_by_Emmasj.gif

Catégories