Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 15:21

Beaucoup plus complexe que la polygamie, le polyamour est un style de vie qui fait beaucoup parler de lui ces temps-ci. Comment vivre le polyamour, qu’est-ce qu’un polyamoureux et qu’est-ce que cela sous-entend? Voici les réponses aux questions que vous avez toujours voulu poser.

D4F184B4A6215719C58967F4599A90_h352_w526_m2_bblack_q99_p99_.jpg

 

1. Le polyamour, c’est quoi? 

Le polyamour «c’est la capacité d’aimer plus d’une personne en même temps», résume Jean-François Villeneuve, président fondateur de l’Association québécoise des polyamoureux. Être dans une relation polyamoureuse, c’est être impliqué émotionnellement avec un certain nombre d’autres personnes qui sont consentantes à cet arrangement et qui peuvent elles-mêmes être impliquées dans une relation avec plus d’une personne.

 

2. Quelle est la première règle du polyamour? 

Le polyamour se base avant tout sur une communication claire, ouverte et transparente. L’honnêteté est donc la règle n°1 de toute relation polyamoureuse. Les intentions de chaque personne doivent être connues et surtout très claires, dès le début de toute relation. Il y a une grosse différence entre avoir un amant ou une amante et être polyamoureux. La clé de la réussite d’une relation polyamoureuse est le dialogue transparent.

 

3. Est-ce qu’une relation polyamoureuse est obligatoirement sexuelle ? 

Non. Selon le site Freaksexual, on assure souvent que les polyamoureux sont insatiables au niveau du sexe et que la sexualité est très présente dans leurs relations. Au contraire, il est possible d’être en relation polyamoureuse sans pour autant être sexuellement actif. Tout comme les relations monogames, certaines sont plus ou moins basées sur le sexe. Cet aspect est défini dans un cadre établi par les personnes impliquées dans la relation.

 

4. Est-ce qu’il y a un profil polyamoureux ? 

«Lors de nos rencontres, on compte un nombre égal d’hommes et de femmes», explique Jean-François Villeneuve. «Comme on ne fait aucune distinction au niveau de la race, du sexe, de la religion ou de l’orientation sexuelle, on a tous ces profils dans nos groupes, mais il faut dire que comme le polyamour a tendance à se développer au début ou vers la mi-trentaine, on n’a pas beaucoup de jeunes», ajoute-t-il.


5. Est-ce que les échangistes sont polyamoureux ? 

Généralement, non. «L’échangisme est une activité de couple: il y a une entente entre couples mais il y a aussi une règle tacite selon laquelle on ne développe pas de liens d’attachements», explique Jean-François Villeneuve. Le polyamour est différent à ce niveau, puisque la dimension amoureuse est très importante pour les personnes impliquées.

 

6. Est-ce qu’il existe différents types de polyamours? 

Oui, tout comme il existe différentes façons de vivre l’amour dans une relation monogame. On peut vivre une relation polyamoureuse rapprochée, c’est-à-dire lorsque les personnes impliquées habitent ensemble par exemple, ou une relation polyamoureuse détachée, c’est-à-dire lorsque les personnes impliquées sont au courant l’une de l’autre mais ne se connaissent pas nécessairement.

 

7. Est-ce qu’il y a un nombre spécifique de relation qu’on entretient dans une relation polyamoureuse ? 

Non. Les polyamoureux peuvent être impliqués dans un nombre infini de relations mais d’une manière générale, une relation amoureuse demande un certain niveau d’implication. Il n’y a donc aucun chiffre idéal, il dépend simplement de l’entente des personnes impliquées et de ce à quoi elles s’attendent, l’une de l’autre.

 

8. Est-ce que les polyamoureux sont homosexuels ? 

Certains le sont et d’autres non. S’il faut être ouvert à la bisexualité lorsqu’on parle de polyamour, il ne faut absolument pas prendre pour acquis que les polyamoureux ont tous des relations homosexuelles, selon Freaksexual. Chaque personne impliquée dans une relation polyamoureuse évolue dans sa zone de confort. Associer le polyamour à l’homosexualité c’est comme associer les relations monogames à l’hétérosexualité.

 

9. Polyamoureux un jour, polyamoureux toujours ? 

«Moi, je suis né polyamoureux et je vais mourir polyamoureux», affirme Jean-François Villeneuve. Mais ce n’est pas le cas pour tous. «Certaines personnes peuvent devenir monogames pour une relation en particulier et se tourner à nouveau vers le polyamour lorsque cette relation prend fin», explique-t-il. Une chose est sûre, si la relation polyamoureuse est flexible, le dialogue et l’honnêteté doivent toujours régner. Lorsqu’une relation évolue ou change, le cadre et les règles qui l’entourent doivent le faire également.

 

10. Comment les enfants s’insèrent-ils dans une relation polyamoureuse ? 

Les enfants peuvent assurément évoluer avec des parents impliqués dans une relation polyamoureuse, selon Jean-François Villeneuve. L’enfant doit cependant pouvoir faire son propre chemin et obtenir des réponses claires et vraies à ses questions. «Le plus important pour des parents polyamoureux, c’est de bien définir les rôles et les responsabilités et surtout de rester honnête avec ses enfants sans pour autant entrer dans les détails», explique M. Villeneuve.

A5567ADABBFE6655B0B590DA91D74C_h400_w488_m2_bblack_q99_p99_.jpg

 

 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by lutinages - dans articles de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lutinages et sensualités
  •  lutinages et sensualités
  • : le lutinage ou polyamour est un choix de vie qui légitime une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires. Chaque amour est unique, sans hiérarchie ni rivalité entre eux. Envie d'en discuter? n'hésitez pas à laisser vos commentaires ou à m'écrire.
  • Contact

Translate my blog

Recherche

About_Love_by_Emmasj.gif

Catégories