Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 12:24

Conversation organisée par l'université Concordia le 10 avril 2012 de 19h à 21h

 

Depuis notre plus jeune âge, la culture nous enseigne que nous sommes faits pour ne vivre qu’une seule relation amoureuse à la fois. Les mérites de la monogamie ne sont que rarement questionnés et peu d’entre nous s’aventurent ouvertement hors de ces sentiers battus. Toutefois, un survol des médias populaires révèle que les idéaux non monogames sont de plus en plus présents dans la sphère publique. L’attention portée aux mariages ouverts, aux relations polyamoureuses, à l’échangisme et aux amitiés avec faveurs sexuelles démontre que, si les opinions sur le sexe, l’amour et la cohabitation divergent, le modèle monogame est en train de perdre du terrain. Comment explique-t-on cet intérêt accru pour le fait de vivre plusieurs relations significatives à la fois? Comment en vient-on à questionner la monogamie et à adapter un système de valeurs autre? Quels que soient nos modes de vie, cette conversation nous invite à réfléchir sur notre manière de vivre nos relations dans une société dont le mode de référence est la monogamie et à examiner comment nos choix de relations amoureuses influencent la perspective de tous quant à la sexualité.

 

 

conversation.jpg

Invités: 

jbash connaît le polyamour depuis 1983 environ. Membre d’une triade polyamoureuse affirmée et engagée, il participe à l’éducation d’un enfant. Directeur de la Canadian Polyamory Advocacy Association, un groupe qui défend et promeut la cause du polyamour dans notre pays, il limitera toutefois à son expérience personnelle ses interventions dans la présente conversation. 

 

Depuis qu’elle s’est échappée du Nord ontarien, Marissa Boisvert vit sa vie à cent à l’heure. Cette non-monogame queer et bien en chair s’assume parfaitement. Attirés par ses audaces culinaires, ses amis et sa famille d’adoption se rassemblent souvent chez elle. Par ailleurs, lorsqu’elle ne s’adonne pas au crochet, à la peinture, à la pâtisserie, à la boulangerie, à la préparation de conserves ou au jardinage, elle organise régulièrement des journées de création et aide ainsi ses hôtes à alimenter l’artiste qui sommeille en eux. 

 

Jacky Vallée trans bispirituel, passe le plus clair de son temps libre avec son fils (le génial Jacob!), sa famille polyamoureuse immédiate et son réseau d’amis et de partenaires de jeu. S’il s’ingénie tout particulièrement à créer un esprit communautaire, il s’intéresse en outre à l’anthropologie, à la pédagogie, à la décolonisation, à l’activisme antioppression, à l’écriture, au « BDSM », au travestisme, au néoburlesque et à bien d’autres trucs artistiques.


 Modératrice: 

Jennifer Yee reste souvent perplexe devant le confort que semblent offrir les étiquettes réductrices. Queer et non monogame, cette battante au look de collégienne dirige une garderie innovatrice doublée d’un centre d’apprentissage, et est présidente d’une librairie coopérative. Pour mieux éviter de travailler à son mémoire de maîtrise sur l’hégémonie de l’idéologie dans l’enseignement des sciences, elle fait de l’escalade et du vélo, elle bricole, elle mange et elle rit.

Pour la version anglaise : http://www.concordia.ca/extended-learning/community-development/univcafe/2012-04-10/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lutinages - dans témoignages
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lutinages et sensualités
  •  lutinages et sensualités
  • : le lutinage ou polyamour est un choix de vie qui légitime une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires. Chaque amour est unique, sans hiérarchie ni rivalité entre eux. Envie d'en discuter? n'hésitez pas à laisser vos commentaires ou à m'écrire.
  • Contact

Translate my blog

Recherche

About_Love_by_Emmasj.gif

Catégories