Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 18:57

images--3-.jpg

«Restez fidèle... à vos désirs.» Cet appel à l’hédonisme n’est autre que le slogan de Gleeden, le site de rencontres extra-conjugales. Rendu célèbre grâce à ses campagnes provocatrices qui ont défrayé la chronique il y a quelques mois, ce site au logo en forme de pomme d’Adam croquée affiche une santé éclatante. Dans un article publié dans Les Inrocks au sujet de Gleeden, on apprend ainsi que la start-up compte trente salariés, 1,3 millions utilisateurs et...150 % de croissance par an.

 

Taxé d’amoralité depuis son lancement, le site a développé une rhétorique efficace pour parer aux critiques. Loin d’inciter au mensonge et à la tromperie, Gleeden se targue de permettre aux couples mariés de consolider leur relation en allant voir ailleurs. Comme l’explique la porte-parole du site aux Inrocks, «Beaucoup de gens sont inscrits dans l’objectif de rester en couple. Les rencontres sont une respiration pour oxygéner le couple. Ça peut paraître contradictoire, mais c’est la réalité».

logo gleeden

 

L’infidélité comme remède à la monotonie du couple ? Dans «Le paradoxe amoureux» paru en 2009, l’essayiste et romancier Pascal Bruckner explore les rapports amoureux et défend l’adultère. «Il y a bien des femmes ou des maris adultérins qui rentrent à la maison tout heureux d'avoir goûté un peu d'un autre corps et de retrouver celui de leur légitime», affirme l’écrivain dans une interview au journal Le Matin. Pascal Bruckner fustige également la manière dont notre société stigmatise l’infidélité, considérée comme une preuve de souffrance individuelle : «On ne se moque plus des cocus, on les plaint, et on envoie les maris trompeurs ou les femmes coureuses chez le psy pour se soigner.»

 

Comparant le traitement médiatique de l’affaire DSK aux Etats-Unis et en France dans une tribune publiée dans Le Monde, Pascal Bruckner dénonce le climat puritain qui règne en Amérique. Il voit dans cette condamnation systématique de la tromperie - illustrée tout récemment par la frénésie médiatique autour de l’infidélité supposée de la jeune star de «Twilight» Kristen Stewart - le signe d’un «maccarthysme moral». «Le pari de la France, c'est de composer avec les ambivalences du cœur, de civiliser le désir à partir de ses impuretés tout en respectant l'intimité des personnes.», écrit-il.

9048.jpg

 

Une vision que rejoint Pamela Druckerman dans «L’art d’être infidèle», paru en 2009. La jeune femme y dresse un tableau de l’adultère à travers le monde et souligne les différences entre la perception française et américaine de l’infidélité. Brisant le cliché répandu selon lequel les gaulois seraient les champions de la tromperie, la journaliste américaine constate d’ailleurs que les Français sont tout aussi monogames que les Américains.

 

Autrefois ressort comique de la littérature, l’infidélité, et a fortiori l’infidélité masculine, est désormais présentée comme le signe d’une déchéance morale. Signe de cette évolution des moeurs, le film «Infidèles», sorti cette année, qui explore sur le mode satirique les aventures de deux amis inséparables et «serial trompeurs». La critique, tout en reconnaissant que les auteurs n’épargnent pas les Infidèles, a cependant montré du doigt la manière dont sont dépeints les personnages féminins.

 

Le succès de Gleeden auprès des femmes mariées montre que l’infidélité n’est pas l’apanage des hommes. Pensé par des femmes pour des femmes, le site se revendique même féministe. Comme l'explique sa porte-parole aux Inrocks, «Gleeden permet à un certain nombre de gens de dépasser l’héritage machiste, où la femme infidèle est moins bien vue que l’homme infidèle.» De là à faire passer le site de rencontres extra-conjugales pour un service, il n’y a qu’un pas, que Gleeden franchit, comme en témoigne une de ses publicités : «Contrairement à l’antidépresseur, un amant ne coûte rien à la Sécu.»

 

Au-delà de la provocation affichée par le site, y a-t-il une part de vérité dans l’idée selon laquelle tromper est bénéfique au couple ? L’infidélité est-elle nécessaire au bonheur du couple ? Qu’en pensez-vous ?


debat.jpg

Débat organisé par www.newsring.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by lutinages - dans débat
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : lutinages et sensualités
  •  lutinages et sensualités
  • : le lutinage ou polyamour est un choix de vie qui légitime une relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires. Chaque amour est unique, sans hiérarchie ni rivalité entre eux. Envie d'en discuter? n'hésitez pas à laisser vos commentaires ou à m'écrire.
  • Contact

Translate my blog

Recherche

About_Love_by_Emmasj.gif

Catégories